Au programme de 2017… et plus encore !

Les Urbain.e.s vous souhaitent une belle, heureuse année, non sexiste et émancipatrice.

2017 sera riche en événements forcément !
– En janvier, donc très bientôt, paraîtra le numéro de Géocarrefour croisant Genre et politiques urbaines,
– à la fin de l’hiver, une belle surprise utile à toutes celles et tous ceux qui s’intéressent à une construction urbaine non sexiste, surprise que nous fêterons ensemble, comme il se doit !
– le 31 mars, la nuit de la géographie se passera aussi à Gennevilliers
– en avril nous participerons au Festival l’Appel de la Lune
– en juin, retenez les mardi 20 et jeudi 29 pour tout savoir de ce qui se sera passé dans l’atelier d’écriture
– en juin toujours, retenez le samedi 24 pour tout savoir de ce qui se sera passé avec nos ami.e.s de la Compagnie Sans la Nommer.

Le Festival L’Appel de la lune #4, nous soutenons, nous participons

Du 8 mars au 9 avril, le Festival L’Appel de la Lune aura lieu à Paris et se terminera par trois jours à La Bellevilloise les 7, 8 et 9 avril.

http://www.lappeldelalune.com/

Nous y serons.

« FEMMES DANS L’ESPACE PUBLIC

L’espace public, symbolisé par la rue, est un espace à priori neutre. Pourtant, il comporte une dimension sexuée, genrée, souvent synonyme de contraintes pour les femmes. Elle implique généralement pour les femmes des techniques de contournement , d’évitement et d’adaptation de leurs comportements. Il s’agit de «ne pas traîner», «faire attention» ou de ne pas «s’exposer». Dans ces espaces qui sont pourtant à la fois lieux de rassemblement et de passage, les femmes semblent alors davantage opter pour une appropriation circulante que stationnaire. Ainsi, le corps semble déterminer nos rapports dans et avec cet espace qui se veut pourtant un espace de liberté. Le sentiment d’insécurité et de vulnérabilité qui naissent à son abord posent la question de l’égalité face à l’une des libertés fondamentale, celle de la liberté de circulation. Est-ce à dire qu’elle serait relative ? La ville se pense et se construit au travers de ses rues, ses squares, mais également ses équipements de loisirs, culturels et sportifs, ses commerces qui accompagnent autant de pratiques distinctes de l’espace public. Dans quelle mesure les politiques urbanistiques et culturelles ont-elles une influence sur l’appropriation de l’espace public ? Durant ce festival, il s’agira de convoquer les arts et les sciences pour interroger, questionner, débattre ce rapport complexe entre l’espace public, urbain et les femmes.

S’APPROPRIER L’ESPACE PUBLIC ET CRÉER DU LIEN

Le festival proposera aux artistes, pour traiter de cette thématique, d’aller à la rencontre des habitants, d’investir l’espace public*, ses rues, ses places et squares ou ses quais, au travers de performances artistiques, spectacles, projections d’installations et tables rondes. Lieu de rencontre et d’interactions sociales, l’espace public est ainsi idéal pour permettre le croisement et le dialogue avec un public élargi, divers et local.

RENFORCER LE LIEN ENTRE LA CRÉATION ARTISTIQUE CONTEMPORAINE ET LES SCIENCES HUMAINES

Nous continuerons de renforcer le lien de la création artistique contemporaine par la présence d’expositions, d’installations et de performances avec les sciences humaines. En effet, la dimension artistique sera enrichie par des réflexions autour de la thématique du festival au travers de tables rondes mêlant chercheurs, associations et témoignages. Cette démarche est essentielle pour permettre au public de s’approprier les enjeux sociétaux développer par le festival et [re]devenir acteur de leur quotidien. »

pour en savoir plus c’est ici : http://www.lappeldelalune.com/

Mercredi 16 novembre, à Lille

gcdA l’invitation de Vanina Mozziconacci du jeune Labo Genere : http://labogenere.fr/ , nous étions à Lille à la Maison Européenne des Sciences de l’Homme

Programme

10h :Ouverture de la journée

10h15-11h15: Corinne Luxembourg (MCF, géographie, Université d’Artois) et Sabine Thorel-Hallez (MCF, sciences de l’éducation, ESPE LNF): « Mieux-être et hétérotopie au prisme du genre »

11h30-12h30: Lucile Ruault (doctorante, science politique, Lille 2) et Cécile Thomé (doctorante, sociologie, EHESS):« Système de genre et maîtrise du parcours procréatif : de l’avortement à domicile aux méthodes ‘naturelles’ de contraception »

14h30-15h30: Lucy Michel (doctorante, linguistique, Université de Bourgogne) et Laura Tatoueix (doctorante, histoire, Université de Rouen): « Nommer le ‘féminin’ : questions méthodologiques et épistémiques en histoire et en linguistique »

16h-17h: Vanina Mozziconacci (doctorante, philosophie, ENS de Lyon) et Maxime Triquenaux (doctorant, littérature, Lyon 2): “Point de vue, voix et genre”

17h: conclusion et clôture de la journée.

Argumentaire

Dès son apparition, le concept de genre migre presque immédiatement entre les disciplines et connaît d’importantes mutations du fait de ses différents voyages. En effet, si ses premières acceptions psychologiques et médicales sont descriptives et normatives (ce discours accompagne un travail médical de normalisation : l’objectif est de mettre en conformité sexe et genre), il devient, dans les études de genre, un outil critique.

Qu’en est-il de la circulation du concept de genre aujourd’hui ? Si le genre a une valeur heuristique, quel rôle joue-t-il précisément dans chaque discipline ? Peut-il être le lieu d’une transdisciplinarité (usages de concepts et méthodes provenant de diverses disciplines) ou d’une interdisciplinarité (collaboration entre différentes disciplines à partir de leurs problématiques constituées) ? Il s’agit de se demander si, sous ce terme identique, le travail pluridisciplinaire est possible ; il s’agit d’élaborer ensemble notre définition du genre afin que celui-ci ne soit ni un malentendu ni un lieu commun. Autrement dit : que signifie travailler ensemble avec le genre ?

Pour répondre à cette question, nous souhaiterions proposer une journée d’étude avec un principe organisateur original: chaque intervention sera le fruit du travail pluridisciplinaire d’un binôme, auquel il sera demandé de préciser l’épistémologie et la méthodologie attachées à la notion de genre et comment celle-ci peut être l’occasion d’un travail conjoint.

C’était les lectures de textes sur les femmes et la ville…

Les textes d’Andrée, Agnès, Christiane, Eulalie, Harriette, Nathalie lus par Agnès, Angélique, Christiane, Corinne, Damien, Harriette, Latifa, Naoual

art parisien

© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association - Les Urbaines - lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet - La place de la Femme dans la ville - Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association – Les Urbaines – lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet – La place de la Femme dans la ville – Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association - Les Urbaines - lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet - La place de la Femme dans la ville - Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association – Les Urbaines – lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet – La place de la Femme dans la ville – Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association - Les Urbaines - lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet - La place de la Femme dans la ville - Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association – Les Urbaines – lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet – La place de la Femme dans la ville – Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association - Les Urbaines - lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet - La place de la Femme dans la ville - Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association – Les Urbaines – lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet – La place de la Femme dans la ville – Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association - Les Urbaines - lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet - La place de la Femme dans la ville - Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association – Les Urbaines – lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet – La place de la Femme dans la ville – Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association - Les Urbaines - lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet - La place de la Femme dans la ville - Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association – Les Urbaines – lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet – La place de la Femme dans la ville – Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association - Les Urbaines - lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet - La place de la Femme dans la ville - Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association – Les Urbaines – lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet – La place de la Femme dans la ville – Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association - Les Urbaines - lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet - La place de la Femme dans la ville - Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association – Les Urbaines – lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet – La place de la Femme dans la ville – Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association - Les Urbaines - lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet - La place de la Femme dans la ville - Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association – Les Urbaines – lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet – La place de la Femme dans la ville – Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association - Les Urbaines - lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet - La place de la Femme dans la ville - Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association – Les Urbaines – lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet – La place de la Femme dans la ville – Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association - Les Urbaines - lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet - La place de la Femme dans la ville - Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association – Les Urbaines – lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet – La place de la Femme dans la ville – Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association - Les Urbaines - lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet - La place de la Femme dans la ville - Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association – Les Urbaines – lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet – La place de la Femme dans la ville – Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association - Les Urbaines - lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet - La place de la Femme dans la ville - Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association – Les Urbaines – lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet – La place de la Femme dans la ville – Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association - Les Urbaines - lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet - La place de la Femme dans la ville - Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association – Les Urbaines – lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet – La place de la Femme dans la ville – Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association - Les Urbaines - lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet - La place de la Femme dans la ville - Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association – Les Urbaines – lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet – La place de la Femme dans la ville – Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association - Les Urbaines - lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet - La place de la Femme dans la ville - Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association – Les Urbaines – lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet – La place de la Femme dans la ville – Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association - Les Urbaines - lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet - La place de la Femme dans la ville - Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association – Les Urbaines – lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet – La place de la Femme dans la ville – Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association - Les Urbaines - lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet - La place de la Femme dans la ville - Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association – Les Urbaines – lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet – La place de la Femme dans la ville – Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association - Les Urbaines - lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet - La place de la Femme dans la ville - Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association – Les Urbaines – lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet – La place de la Femme dans la ville – Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association - Les Urbaines - lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet - La place de la Femme dans la ville - Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association – Les Urbaines – lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet – La place de la Femme dans la ville – Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association - Les Urbaines - lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet - La place de la Femme dans la ville - Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association – Les Urbaines – lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet – La place de la Femme dans la ville – Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association - Les Urbaines - lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet - La place de la Femme dans la ville - Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association – Les Urbaines – lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet – La place de la Femme dans la ville – Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association - Les Urbaines - lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet - La place de la Femme dans la ville - Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association – Les Urbaines – lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet – La place de la Femme dans la ville – Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association - Les Urbaines - lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet - La place de la Femme dans la ville - Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association – Les Urbaines – lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet – La place de la Femme dans la ville – Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association - Les Urbaines - lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet - La place de la Femme dans la ville - Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association – Les Urbaines – lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet – La place de la Femme dans la ville – Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association - Les Urbaines - lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet - La place de la Femme dans la ville - Photo : Guillaume CLEMENT.
© Guillaume CLEMENT, Gennevilliers, le 27 juin 2016, association – Les Urbaines – lecture des textes de l atelier d ecriture sur le theme du projet – La place de la Femme dans la ville – Photo : Guillaume CLEMENT.

Rendez-vous lundi 15 février !

les Urbain-e-s / la ville côté femmes, ont donc eu cette volonté de se doter d’un lieu participatif et populaire, fait d’échanges, de paroles, de vues croisées…ce lieu de la Parole, nous l’avons nommé Atelier d’écriture(s), terme certes un peu pompeux pour désigner un endroit où la parole est consignée , très humblement, par écrit.
Il est juste nécessaire de se sentir citoyenne d’un lieu COMMUN, celui où l’on vit…en témoigner. Ecouter l’Autre que soi. Réveiller la voix en soi. Et l’écrit, ou les mots, viennent tout simplement, sans jugement aucun.
Il nous arrive fort souvent de partir des lieux du réel, de la ville vécue, pour aller vers une ville réinventée, vers une écriture libre absolument, où la création s’invite pour nous soulager du réel.
Nous formons un tout petit groupe, et nous serions fort heureuses et heureux de voir nous rejoindre celles qui n’osent pas, qui doutent, qui ne sont pas nécessairement entendues car ici toutes sont accueillies, car leurs mots sont riches. Par essence, par définition: je crois que les mots de l’humain sont dignes et riches.
Nous allons de déceptions en exaltations, nous ferons, dès lundi prochain, un premier état des lieux, et commencerons le recensement des phrases, fragments, questions abordées depuis septembre. Vous êtes donc toutes conviées à poursuivre avec nous ce beau cheminement, celui de la parole, celui des femmes, un chemin plein de rires, d’étonnements, de souvenirs, de douleurs aussi, de silences. Nous ne pouvons croire que l’écrit est l’objet d’une élite. Il est, à mon sens, le lieu de la libération. D’une certaine idée de l’émancipation.

Ce lieu, c’est le lundi à 18h, à la MDC, c’est moi qui l’anime et c’est vous qui le faites vivre.

« faites toutes la littérature » (Duras)

DamienL

L’Agriculture urbaine : levier de mixité

photo nous sur le programmeNous étions au colloque international et interdisciplinaire « Penser l’émancipation » à Bruxelles.

Nous avons présenté nos premiers résultats à partir d’observations, d’observations participantes, d’entretiens et de recensement sur les jardins collectifs urbains.

Notre proposition consiste à appréhender l’agriculture urbaine comme participant d’un projet collectif de développement d’une ville nourricière, davantage respectueuse de l’environnement et du bien-être, mais aussi comme un levier potentiel d’émancipation et de mixité genrée. Nous nous demanderons comment, dans le contexte gennevillois, l’agriculture urbaine peut prendre la forme d’une responsabilisation collective et devenir l’un des vecteurs concrets du changement de rapport des habitant-e-s à la ville, à la fabrication de l’urbain. De la remise en cause d’un urbanisme trop monofonctionnel, la réflexion s’oriente aussi sur l’androcentrisme de la ville et ses conséquences.

Comment ce mouvement, clairement ancré dans le retour aux circuits courts de production, imaginant la ville productive et non pas productiviste, réinvestissant l’espace public, suscite-t-il l’attention et l’engagement de groupes d’habitantes et d’habitants mixtes, voire plus majoritairement féminins ? Ces nouveaux modes de luttes et de pratiques alternatives, en posant concrètement la question du droit à la ville, comme le droit de toutes et tous à transformer la ville, peuvent-ils être les moyens de lutte contre le sexisme ? Enfin, l’appropriation de ces lieux de production agricoles permet-il une autre forme de production d’espaces ?

20151012_183731Les jardins collectifs urbains n’échappent pas aux stéréotypes de genre, mais sont aussi les lieux d’un retournement de ces stéréotypes. L’agriculture urbaine, en mettant la ville en mesure d’être nourricière devient un levier de résistance, d’émancipation, de mixité mais aussi de bien être.

Et si la ville se produisait aussi dans les jardins partagés ?

ETUDES URBAINES GENRÉES PARTICIPATIVES ET CRITIQUES