L’Agriculture urbaine : levier de mixité

photo nous sur le programmeNous étions au colloque international et interdisciplinaire « Penser l’émancipation » à Bruxelles.

Nous avons présenté nos premiers résultats à partir d’observations, d’observations participantes, d’entretiens et de recensement sur les jardins collectifs urbains.

Notre proposition consiste à appréhender l’agriculture urbaine comme participant d’un projet collectif de développement d’une ville nourricière, davantage respectueuse de l’environnement et du bien-être, mais aussi comme un levier potentiel d’émancipation et de mixité genrée. Nous nous demanderons comment, dans le contexte gennevillois, l’agriculture urbaine peut prendre la forme d’une responsabilisation collective et devenir l’un des vecteurs concrets du changement de rapport des habitant-e-s à la ville, à la fabrication de l’urbain. De la remise en cause d’un urbanisme trop monofonctionnel, la réflexion s’oriente aussi sur l’androcentrisme de la ville et ses conséquences.

Comment ce mouvement, clairement ancré dans le retour aux circuits courts de production, imaginant la ville productive et non pas productiviste, réinvestissant l’espace public, suscite-t-il l’attention et l’engagement de groupes d’habitantes et d’habitants mixtes, voire plus majoritairement féminins ? Ces nouveaux modes de luttes et de pratiques alternatives, en posant concrètement la question du droit à la ville, comme le droit de toutes et tous à transformer la ville, peuvent-ils être les moyens de lutte contre le sexisme ? Enfin, l’appropriation de ces lieux de production agricoles permet-il une autre forme de production d’espaces ?

20151012_183731Les jardins collectifs urbains n’échappent pas aux stéréotypes de genre, mais sont aussi les lieux d’un retournement de ces stéréotypes. L’agriculture urbaine, en mettant la ville en mesure d’être nourricière devient un levier de résistance, d’émancipation, de mixité mais aussi de bien être.

Et si la ville se produisait aussi dans les jardins partagés ?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *